Nommée ainsi le 27 décembre 1963 pour honorer la mémoire d’Ubald Paquin, romancier populaire et journaliste québécois, né le 29 juillet 1894 à Montréal et décédé le 11 juillet 1962. Fils de Herménégilde Paquin (Cultivateur / Farmer, puis épicier) et de Georgiana Laniel Il à étudié au collège de St Henri et au collège de Montréal.? Il se lance dans le journalisme et collabore au journal « Le Devoir », à « La Patrie», au « Canada » et au « Matin en 1920 », « Le Nationaliste », « Le Naturaliste », « L’Escolier en 1915 » et « Le Réveil » Pour manifester ses engagements politiques contre la conscription lors de la Première Guerre mondiale, il fonde, en 1916, son propre hebdomadaire « La Bataille », qui disparait après seulement un mois, et il s'engage alors avec le groupe Les Constitutionnels. De 1917 à 1920 il se réfugie en Abitibi, et exerce différents métiers (comptable, arpenteur, bûcheron, trappeur). (S’étant réfugié en Abitibi " pour éviter d’être arrêté après l’explosion d’une bombe devant la demeure de Lord Atholstan, propriétaire du Montreal Star ".) En 1920, il devient membre de l'École littéraire de Montréal. Sa librairie, Aux Bouquins, devient un lieu de rencontre d'intellectuels. (1921-1922) Il y rencontre de nombreuses personnalité et devient ami avec entres autres Claude-Henri Grignon, Édouard Garand, Ernst Schank, Fernand Rinfret, et Maurice Lebel En 1921, candidat nationaliste défait dans le comté de Saint-Jacques, il se résigne à devenir fonctionnaire provincial après avoir tenté de vivre de sa plume. Il devient même dégustateur à la Commission des liqueurs du Québec (1923-?)

Son œuvre littéraire se caractérise par la présence d'un nationalisme affirmé.

Notes : Ancien nom : avenue Omer Héroux Ubald Paquin utilisa les pseudonymes: Paul Chardon, Alexis Beaudoin, Georges Pioch

Œuvres et collaborations • Jules Faubert, le roi du papier. Roman, Montréal, P. Bisaillon, 1923 • La Cité dans les fers. Roman canadien inédit, Montréal, É. Garand, 1926 • La mort qu'on venge. Roman canadien inédit, Montréal, Garand, 1926 • Le lutteur. Roman canadien inédit, Montréal, Garand, 1927 • Les caprices du cœur. Roman canadien inédit, Montréal, Garand, 1927 • Le roman des 4. La digue dorée, Montréal, Garand, 1927 • Le lutteur, Montréal, Garand, 1927 • Le massacre dans le temple. Roman canadien inédit, Montréal, Garand 1928

Les odonymes par Jean-Paul Guiard (1)