Samedi le 30 janvier dernier, la famille Paquin célébrait au restaurant Piccolo le 88e anniversaire du Dr François Paquin, un homme d'action qui a laissé sa marque dans la vie des citoyens de Terrebonne. Les résidants de longue date se souviendront de ce médecin qui a oeuvré auprès des malades de la région de 1939 à 1981, en plus d'avoir présidé les destinées de la ville au cours des années 1965 à 1968 et 1971 à 1979.

 

Carole Parent


Ce dîner d'anniversaire réunissait les trois générations, les enfants du Dr Paquin, Roxanne, Magaly, François, Réjean et Raymond. Seule Marie-Suzon n'a pu être présente, en raison d'une blessure. Étaient aussi présents ses deux soeurs, ses treize petits-enfants et trois petits petits-enfants.

 

C'est en 1939 que le Dr. François Paquin ouvrait son premier bureau sur la rue Sainte-Marie à Terrebonne. Par la suite il a fait l'acquisition d'une splendide propriété sur la rue Saint-Louis qui a servi à la fois de résidence, de bureau et de pharmacie jusqu'à sa retraite en 1981. La maison familiale est aujourd'hui occupée par son fils Raymond.

 

Non content de soigner ses semblables, le Dr François Paquin s'est aussi intéressé de près à la santé de sa ville. Ainsi, en 1962, il se présente comme conseiller dans le quartier Saint-Joseph, l'emportant sur son vis-à-vis par une voix seulement. Trois ans plus tard, il se porte candidat à la mairie et déloge le maire Léon Martel en poste depuis 1955. Défait par Me Claude Paquette en février 1968, il revient à la charge en 1971 et l'emporte sur son adversaire. Il demeurera en poste jusqu'en 1978. " Il fut un maire flamboyant, entêté, entier, honnête, imprévisible. Il voyait grand, trop et trop vite peut-être. Il voulut sortir notre petite Ville de son immobilisme, fermée sur elle-même, endormie entre son pont à péage et ses limites géographiques, croyait-il ", lit-on dans "Terrebonne 30 ans d'histoire du conseil municipal ", écrit par Jacques Corbeil et Aimé Despatis. Ses mandats à l'Hôtel de ville furent marqués par de nombreuses améliorations dont o­n trouvera la nomenclature dans ce volume édité en 1993.

 

Le Dr Paquin a eu une vie débordante d'activité aussi bien sur le plan de la vie municipale et communautaire, que par les exigences élevées de sa profession. Il faut se souvenir qu'à l'époque, les médecins de campagne étaient appelés au chevet des malades aussi bien de jour que de nuit, une contrainte qui obligeait une solide constitution. Durant les dernières années de son règne à la tête de la ville, le cumul d'une vie très remplie a fait son oeuvre et sa santé jadis si robuste a décliné.

 

Au chapitre de ses réalisations à titre de premier magistrat, notons son implication dans le projet du boulevard des Seigneurs et la restauration de l'île des Moulins, pour ne nommer que ceux-là. À ce sujet o­n peut lire une déclaration prophétique du maire François Paquin citée dans La Presse du 8 mars 1977 : " Dans une dizaine d'années, l'île des Moulins sera quelque chose de bien qui va intéresser autant les visiteurs étrangers que les gens de la région ". Une déclaration que personne ne peut contester aujourd'hui.

 

Joyeux anniversaire M. Paquin!

 

Article paru dans  La Revue le mardi  1 février 2000
http://www.larevue.qc.ca