helene-20071Membre élue de l’association locale des personnes atteintes de l’Alzheimer et déléguée au niveau national depuis 18 mois, celle dont il est question ici est nulle autre que: Hélène Paquin. Elle explique que son accession comme bénévole dans le secteur de la santé est le fruit de son désir de rendre service aux gens.

 

« Ce fut une surprise » dit-elle d’apprendre, la semaine dernière, sa nomination au conseil national de la société de l’Alzheimer à Toronto. « Je ne possède pas de qualités particulières ou encore d’habiletés supérieures. Je mets tout simplement beaucoup d’ardeur comme bénévole parce que je suis une personne retraitée. J’ai un peu plus de temps pour voyager, pour travailler à la maison et pour penser à la planification n’étant plus sur le marché du travail. »

 

Âgée de 70 ans, Madame Paquin affirme que sa vie est plus active que jamais. « Certaines personnes préfèrent pratiquer le golf comme retraitées, moi j’aime les gens, donc le bénévolat me va comme un gant. »

 

Madame Paquin à joint en avril dernier les rangs de l’association locale de l’Alzheimer en pensant qu’un poste de moindre importance lui permettrait un impact plus grand. En juin, elle fut élue présidente au niveau local et siège depuis juillet dernier au niveau provincial.

 

Madame Paquin préside présentement deux comités provinciaux. Lorsqu’on lui demande: quel est son nouveau rôle au niveau national, elle répond en souriant: « Je viens tout juste de recevoir le manuel d’instructions comme membre de l’Association. »

 

« Au niveau national, il est question de sujets ayant un impact sur l’ensemble du Canada comme les programmes de conscientisation et de communication » dit-elle.

 

Madame Paquin sera de la rencontre nationale de l’Association à Toronto en Novembre 2006.

 

Publié dans le journal « Medicine Hat News » le 30 septembre, 2006