Nicolas Paquin + Marie-Anne Perrault Lagorce

8 children
17071776
Birth: May 17, 1707 30 24 Québec, Canada
Death: May 19, 1776
17081791
Birth: May 4, 1708 31 25 Deschambault, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death: October 19, 1791Deschambault, Capitale-Nationale, Québec, Canada
17091771
Birth: October 10, 1709 32 27 Cap-Santé, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death: before 1771
17111750
Birth: April 16, 1711 34 28 Cap-Santé, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death: before 1750
17141715
Birth: May 17, 1714 37 31 Cap-Santé, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death: February 18, 1715Cap-Santé, Capitale-Nationale, Québec, Canada
17161787
Birth: June 13, 1716 39 33 Deschambault, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death: November 12, 1787Deschambault, Capitale-Nationale, Québec, Canada
17181790
Birth: May 20, 1718 41 35 Deschambault, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death: June 30, 1790Saint-Cuthbert, Lanaudière, Québec, Canada
1719
Birth: December 29, 1719 42 37 Cap-Santé, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death:
16771731
Birth: about 1677 28 21 Château-Richer, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death: April 12, 1731Deschambault, Capitale-Nationale, Québec, Canada
16481708
Birth: April 5, 1648 29 La Poterie-Cap-d'Antifer 76508, Seine-Maritime, Normandie, France
Death: December 16, 1708Sainte-Famille, Île d'Orléans, Capitale-Nationale, Québec, Canada
16551726
Birth: January 27, 1655 34 18 Québec, Capitale-Nationale, Québec, Canada
Death: April 17, 1726Sainte-Famille, Île d'Orléans, Capitale-Nationale, Québec, Canada
16821720
Birth: July 7, 1682 37 27 Repentigny, Lanaudière, Québec, Canada
Death: June 9, 1720Deschambault, Capitale-Nationale, Québec, Canada
16451712
Birth: about 1645 Mortagne-sur-Gironde, Charente-Maritime, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France
Death: September 19, 1712Sorel-Tracy, Montérégie, Québec, Canada
16551733
Birth: about 1655 France
Death: November 30, 1733Deschambault, Capitale-Nationale, Québec, Canada

Facts and events

Religious marriage
Note: Marriage contract Chamballon made on October 10, 1721. Ref. Volume 8, page 344, Tanguay Dictionary.

Deschambault (municipalité) À 65 km à l’ouest de Québec et à environ 10 km de Grondines se situe la municipalité de Deschambault, localisée dans la partie sud de la MRC de Portneuf. La rivière Belle Isle baigne une partie de son territoire. L’actuelle agglomération a été constituée grâce au regroupement des municipalités de la paroisse de Saint-Joseph-de-Deschambault et du village de Deschambault concrétisé en décembre 1989. L’histoire deschambaultienne débute véritablement en 1713 avec la fondation de la paroisse de Saint-Joseph-de-Deschambault, érigée canoniquement en 1735.
Celle-ci donnera son nom à la municipalité de paroisse créée en 1855, précédée en 1845 par la municipalité de Deschambault, abolie deux ans plus tard. En adoptant cette dénomination, on rappelait que saint Joseph, époux de la Vierge Marie, a toujours occupé une place de choix dans le coeur des Québécois, en tant que patron de la Nouvelle-France, puis du Canada. En outre, on soulignait que le territoire paroissial relevait de la seigneurie de Deschambault. D’abord concédée à Éléonore de Grandmaison et à son époux, François de Chavigny de Berchereau en 1640, la seigneurie de Chavigny échoira à Jacques-Alexis de Fleury Deschambault (vers 1642-1715), qui épouse, en 1671, leur fille Marguerite et devient propriétaire de la seigneurie en 1683. Il donne son nom à son fief et s’efforcera de développer son domaine jusqu’en 1690. Cette appellation sera adjointe tant au bureau de poste établi en 1837 qu’à la municipalité de paroisse, puis à celle de village officiellement instaurée en 1951.
Deux caractéristiques marquent le paysage local.
D’une part, la pointe de Deschambault s’avance assez profondément dans le Saint-Laurent pour servir de repère aux navigateurs et, d’autre part, les sinuosités que le fleuve décrit à cet endroit reproduisent à échelle réduite celles qui marquent la région de Québec-Lévis-Ile-d'Orléans. D’ailleurs, la position stratégique de la pointe ainsi que celle du cap Lauzon avaient incité le gouverneur James Murray à penser à y ériger une citadelle en 1761, laquelle fut plutôt construite à Québec. Les Deschambaultiens peuvent contempler un magnifique décor tout en s'adonnant à la chasse au canard sur les berges du fleuve, activité pour laquelle la municipalité a la réputation d’être un véritable paradis.

Last change
February 11, 202215:43:12
Author of last change: administrateur