Select your language

Ancêtres famille PAQUIN

Si l'on excepte les demeures construites en pierre, il n'y a probablement pas de maisons de bois qui remontent à l'époque de la Nouvelle-France. Cependant, quelques-unes ont gardé des vestiges de cette époque. C'est le cas de celle qui apparaît sur la photo ci-dessous et qui appartenait à Paul Paquin du 116 chemin du Roy, à Deschambault, près de la ferme expérimentale.


La cheminée de cette maison serait le seul vestige de la première maison qui fut bâtie par nul autre que le petit-fils de l'ancêtre, Nicolas III. Nicolas, fils de Nicolas II, dont nous avons relaté l’histoire dans les numéros 3 et 4 du Volume XII du bulletin, se maria avec Josette Arcand en 1745. Ils eurent 9 enfants. La cheminée aurait donc été témoin de sept générations de Paquin et cette vieille maison aurait été construite sur l’emplacement de la première. Elle était plus petite à l’origine et fut agrandie par la suite (partie de gauche).

Selon le Frère Jules, notre archiviste, son grand-père, Samuel D. Paquin, qui fut maire de la municipalité et secrétaire, a habité cette maison qui à l’époque servait donc de mairie. Samuel D. Paquin a élevé 7 garçons et une seule fille. Seuls, la fille et les parents avaient des chambres pour dormir. Les garçons devaient étendre chaque soir leur paillasse dans la grande salle pour y passer la nuit et les remiser le matin. Le poêle et la cheminée placés au centre servaient à réchauffer toute la maison.

 (Notes de l’archiviste, le Frère Jules Paquin).