Select your language

Faire un don
Donate

Une sculpture pour la Sûreté du Québec

Sample text. Click to select the text box. Click again or double click to start editing the text. Dictum non consectetur a erat nam at. Aliquam malesuada bibendum arcu vitae elementum curabitur vitae. Tellus mauris a diam maecenas sed enim ut sem. Ipsum faucibus vitae aliquet nec ullamcorper sit amet risus nullam. Pretium nibh ipsum consequat nisl vel pretium. In eu mi bibendum neque egestas congue. Vitae ultricies leo integer malesuada nunc. Nibh praesent tristique magna sit amet purus gravida. Diam volutpat commodo sed egestas. Gravida dictum fusce ut placerat orci nulla pellentesque. Ornare massa eget egestas purus viverra. Morbi enim nunc faucibus a pellentesque sit amet porttitor. Mattis pellentesque id nibh tortor id aliquet lectus proin nibh. Molestie nunc non blandit massa enim nec dui. Felis imperdiet proin fermentum leo vel orci porta. Natoque penatibus et magnis dis parturient montes nascetur ridiculus mus.

Voici le concepteur de l'oeuvre, M. Roger Paquin de Saint-Louis, dans son atelier de travail. On aperçois à l'arrière-plan la maquette à partir de laquelle le réalisateur a travaillé.

(MFDL) Le concepteur et l'artisan d'une sculpture destinée à rehausser le devant de l'édifice de la Sûreté du Québec à Québec sont des gens de chez nous. Le concepteur de l'œuvre est, M. Roger Paquin de Saint-Louis-de-Terrebonne, tandis que l'artisan est M. Jean-Marle Fortin de Mascouche. Née à partir d'une maquette reproduite à 20 fois sa grosseur, la sculpture est construite à même notre plus grande richesse naturelle, l'aluminium, et est agrémentée de matière plastique. Elle pèse quelques 2800 livres, comporte 2300 boulons et écrous et a nécessité l'achat de $5,400 de matériaux.
Le concepteur
M. Roger Paquin habite notre région depuis maintenant quatre années. Il travaille à Radio-Québec où il agit en tant que concepteur visuel.

M. Paquin a fait ses études aux Beaux-Arts, en sculpture, avec Louis Archambeault, Charles Daudelin  et Marcel Junius. De 1967 à 1969, il a travaillé avec Daudelin sur les réalisations pour Terre des Hommes. Place des Arts et le Centre National des Arts à Ottawa. Il a produit six expositions de groupe, notamment au Pavillon de la Jeunesse à l'Expo 67.
La sculpture que M. Paquin a soumise pour l'édifice de la Sûreté du Québec s’inspire d'une idée de dualité, de confrontation concrétisée par deux pyramides qui se font face.
Le jour, la sculpture monumentale se suffira à elle-même tandis que la nuit, des lumières intégrées à l’intérieur de la sculpture viendront la rendre accessible au regard et à l'attention des passants.
L'artisan
Celui qui a prêté son métier et sa connaissance du métal, pour la réalisation de cette sculpture, M. Jean-Marie Fortin est fort bien connu dans la région pour avoir opéré une petite industrie dans le parc industriel de Mascouche où il a été le premier à s'y installer.

"Patenteux" invétéré,  M. Fortin a à son actif sept brevets d’invention dont deux ont connu un très grand succès. "L'art du métal", il l'a appris à la force de ses bras, en autodidacte. Ce travail de sculpture ne l'effrayait donc pas outre mesure bien que pareille expérience ne lui soit pas très familière. Plusieurs problèmes techniques ont dû être surmontés, mais, de dire M. Fortin, "là où il n’y a pas de difficulté, c’est moins intéressant". Il a travaillé au montage de la sculpture pendant plus de cinq mois.
Samedi
C'est samedi dernier que la sculpture était définitivement installée à cet endroit aménagé pour elle. Si vous passez par Québec un de ces jours, allez-y donc y jeter un œil!

Texte et la photo du haut : La Revue

Photos du bas : Jean-Marie Paquin

Sûreté du Québec